Le lundi 15 octobre 2018, une pluie diluvienne s’est abattue sur notre région, provoquant d’importants dégâts matériels et entrainant malheureusement le décès de 14 personnes. Le Collectif Crues d’Olonzac tient à s’associer au mouvement de solidarité qui s’est déclenché à l’issue de cette catastrophe.

Le Collectif reste convaincu que l’amélioration des actions préventives peut réduire considérablement les risques d’inondations et leur impact pour l’avenir.

On voudrait ainsi, partager avec les lecteurs, la situation actuelle des projets préventifs sur la commune d’Olonzac.

1) Nettoyage des cours d’eau

La commune a délégué la responsabilité au Syndicat Mixte Aude Centre (SMAC) qui doit coordonner ses efforts avec les propriétaires riverains représentés par l’ASA des Berges.
Un rapport technique spécifiant les travaux à prévoir a été établi par un bureau d’études (AEF) et remis aux acteurs en janvier 2018.
Le financement des travaux a été approuvé à parts égales par le SMAC, l’ASA les communes concernées (Pépieux, Beaufort, Oupia et Olonzac). Au vu du coût élevé des travaux nécessaires, le plan d’action initialement prévu sur 3 ans a été réparti sur 4 ans.
Avant de commencer les travaux et de lancer les appels d’offres, une convention devait être signée par l’ensemble des partis en juin 2018.
Malheureusement, la signature de cette convention a été reportée à plusieurs reprises repoussant sans cesse les
travaux prévus pour 2018.

2) Aménagement des berges

La hauteur des digues de terre situées sur la rive gauche de l’Espène est par endroits plus élevée que le muret de protection du village. L’arasement partiel de ces digues devrait faire l’objet d’une expertise sous l’égide du SMAC. Celui-ci reste en attente des notifications des co-financements par la Région, le Département et l’Agence de l’eau. En conséquence, ce projet potentiellement à faible coût et qui a pourtant un fort impact dans les risques d’inondations n’a pas eu d’avancée.
Il en est de même pour la déviation du Tartiguier et de l’Escut, projet nécessitant des moyens financiers plus
importants.


3) Pont de fer

Les culées du pont de fer, présentent un goulot d’étranglement pour l’Espène en période de crue.
Le projet de réfection de ce pont très vétuste offrirait la possibilité d’éliminer ce goulot. Une étude technique pour ce projet, sous l’égide du Conseil Départemental, existe depuis 2006.
Malgré cela, il semblerait que le projet reste toujours de longue haleine et aucun planning de mise en œuvre n’a été publié à ce jour.

4) Autres projets

Moins onéreux, ceux-ci ont été initiés afin d’améliorer les mesures de risque d’inondation ainsi que les systèmes d’alertes. Par exemple : échelles et station de mesure du niveau de l’eau.
Malheureusement ces projets, sous la responsabilité du SMMAR, du SMAC et de la commune n’ont pas encore reçu de résultat concret à ce jour.

Conclusion :

Malgré la disponibilité d’une grande partie du financement, de l’urgence et de l’importance de ce sujet grave que nous avons encore pu constater ce lundi 15 octobre 2018, tous ces projets restent bloqués dans des rouages administratifs et politiques.

Le Collectif Crues d’Olonzac, inquiet et déçu de cette situation entrera en contact avec la mairie d’Olonzac pour organiser une réunion publique afin de répondre à ces sujets d’inquiétude qui affectent la population d’Olonzac et des communes voisines.

Le Collectif Crues d’Olonzac, le 09 novembre 2018 site : https://colcrues.wixsite.com/collectif-olonzac